Alexa, trouve-moi une nouvelle auto: Les assistants intelligents dans l’industrie automobile

Bien que relativement récente, la technologie des assistants vocaux virtuels a déjà de l’influence sur le comportement des consommateurs. La particularité de ces dispositifs à commande vocale tient au fait qu’il n’y a pas de commande imposée, il suffit de s’exprimer naturellement.

Considérée comme une curiosité il n’y a pas si longtemps, cette technologie est désormais recherchée par les consommateurs et les fournisseurs la développent activement. Bien entendu, les constructeurs automobiles l’ont déjà intégrée à leurs véhicules, mais il y a une nouveauté depuis peu: les consommateurs se servent dorénavant de ces assistants virtuels pour se magasiner un véhicule.

Une utilisation en explosion

La popularité de ces dispositifs vocaux ne semble pas sur le point de s’éteindre, contrairement aux lunettes intelligentes et autres planches à roulettes électriques. Ainsi, selon une étude de la firme Juniper Research, jusqu’à 55% des domiciles américains utiliseront régulièrement un assistant vocal virtuel en 2028. Comme souvent, la tendance suivra au Canada. Un autre expert de l’industrie, Brian Jackson, directeur du magazine techno IT World, prévoit que le rythme d’adoption des assistants à commande vocale dépassera même celui des téléphones intelligents et qu’on les retrouvera dans plus d’un million de foyers canadiens d’ici la fin de 2018.

Cette adoption commence déjà à modifier les habitudes des consommateurs. Les consommateurs de toutes les tranches d’âge ont bien entendu l’habitude d’effectuer des recherches en ligne avant d’effectuer un achat. Bien que cette habitude soit liée à l’utilisation de moteurs de recherche textuelle, il est plausible d’anticiper que la recherche vocale gagnera rapidement en popularité, étant tout aussi rapide et surtout, plus naturelle.

Votre véhicule à besoin d’être réparé? Au lieu de taper la recherche “concessionnaire Ford à [ville]”, il suffit de s’approcher de son assistant et de simplement demander “Où se trouve le concessionnaire Ford le plus près?”. L’assistant intelligent décrypte alors la demande, considère l’emplacement de votre maison et de votre lieu de travail et vous donne la réponse la plus pertinente.

Comment ça marche?

Simplement, ces systèmes convertissent les mots parlés en texte, puis les soumettent à un moteur de recherche. Les trois principaux joueurs du marché, Amazon, Google et Apple, ont chacun mis au point leur propre système de reconnaissance vocale. Ils sont déjà assez sophistiqués, étant capables de filtrer les bruits de fond et de s’adapter aux multiples caractéristiques de chaque voix.

Reprenons l’exemple de la requête “Où se trouve le concessionnaire Ford le plus près?” dont nous venons de discuter. Le système commence par découper la phrase en unités analysables, soit les mots. À noter que cette technologie est en mesure de discerner les homophones (ex.: le plus “prêt”, ou le plus “près”) en analysant aussi le contexte, puis en choisissant le sens le plus probable.

Après avoir déchiffré les mots, le système doit effectuer une recherche et offrir la meilleure réponse possible. Par l’entremise d’algorithmes très complexes, il parcourt le web, récupère et organise toute l’information pertinente. Pour notre exemple, il combinera des données GPS et les coordonnées des concessionnaires Ford les plus proches, puis DU plus proche.

L’assistant passe ensuite à l’action et forme une réponse audible: “Le plus proche concessionnaire Ford se trouve au 123 boul. Central, etc.”. Si le système est intégré à l’écran du véhicule, il affichera aussi les concessionnaires les plus près et offrira de tracer un itinéraire pour se rendre chez l’un d’entre eux.

Prochaines innovations vocales en automobile

Le secteur automobile est aux avant-postes de cette tendance. En effet, cette technologie offre un avantage indéniable au conducteur: elle est mains libres et permet de garder les yeux parfaitement sur la route. C’est une avancée indéniable en matière de sécurité routière.

Voici des exemples d’intégrations réussies: Volvo et Audi ont déjà intégré l’assistant de Google à leurs tableaux de bord, alors que depuis la mi-2018, BMW et Mini offrent l’assistant Alexa d’Amazon. Aux États-Unis, Mercedes-Benz intègre déjà les deux assistants! Comme les géants des technologies tentent toujours d’offrir des écosystèmes de produits parfaitement intégrés, on peut déjà envisager que certains acheteurs choisiront leur prochain véhicule en fonction de l’assistant vocal qui y est pré-installé!

La recherche vocale et le commerce vocal vont main dans la main, et attendez-vous à une diversification des habitudes et préférences des consommateurs en ce domaine. Gardez l’oeil ouvert: cette technologie devrait modifier les habitudes de recherche automobile des consommateurs, et influer sur leurs achats eux-mêmes.

Obtenez directement dans votre boîte de courriel les plus récents articles “Carologie vision stratégique”.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres articles ici

En vedette

Lire l'article

Tendances

Lire l'article

CONSOMMATEUR

Lire l'article

Tendances

Lire l'article
Previous
Article
Next
Article